Culture ─ Solidarité ─ Francophonie



"Promouvoir la culture, oeuvrer pour la paix, distinguer les mérites"

Vous êtes : > OU SOMMES-NOUS ? > En France > Nord Pas-de-Calais > Activités et Actualité - Nord Pas-de-Calais > 2016 - Nord Pas-de-Calais > 26 mai 2016, visite privée de l’Hôtel d’Hailly d’Aigremont à Lille

26 mai 2016, visite privée de l’Hôtel d’Hailly d’Aigremont à Lille

Résidence du Général commandant les Forces Terrestres

JPEG - 92.9 koC’est sous un beau soleil que nous découvrons l’Hôtel d’Hailly d’Aigremont, rue de Roubaix à Lille.
Nous sommes reçus dans la cour d’honneur par le Lieutenant-colonel Yven et la visite nous est faite par le Major Vagner.

Cette résidence a été construite entre 1702 et 1703 par Pierre-Louis Jacob d’Hailly, riche banquier d’Anvers.
A la révolution, l’hôtel est confisqué et vendu à un manufacturier, puis à un teinturier et finalement à la congrégation des religieuses de Notre-Dame du Cénacle. Il sera partiellement transformé au cours du XIXe siècle.

Abandonné par la communauté lors de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, il est racheté par Jules Scrive-Loyer en 1907 qui le cède au Ministère des Armées en 1946.

Cet hôtel est désormais la résidence du Général commandant les Forces Terrestres, le Général Arnaud Sainte-Claire Deville.

Depuis 1965, il est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques pour ses toitures et ses façades sur cour et jardin.

Après le hall d’entrée, nous pénétrons dans le fumoir aux murs couverts de boiseries agrémentées de portes sculptées. Le parquet est en chêne et bois rouge sud-américain.

Puis les salons, remarquables par leurs parquets toujours de chêne, de bois rouge, d’érable et d’ébène.
La salle à manger est décorée sobrement d’un habillage en chêne et, lui attenant, le très beau jardin d’hiver éclairé par trois verrières et deux grandes fenêtres aux vitraux colorés.

Nous descendons dans la salle des gardes, n’ayant de "gardes" que le nom, cette pièce est sans aucun doute la plus étonnante et la plus richement décorée de la maison. Des angelots, des feuilles d’acanthes, des coquilles ainsi que des motifs du Roi Soleil et du lion des Flandres décorent le plafond voûté. Les murs sont revêtus de carreaux de faïence de Lille des XVII, XVIII et XIXe siècles. Des vitraux du XVIe siècle provenant de Suisse apportent un peu de lumière.

Nous passons au jardin, un ginkgo biloba haut de 30 mètres nous accueille. La façade du bâtiment principal de briques et de pierres, aligne dix travées. Belle composition classique, décorée d’intéressantes clefs qui représentent des visages.

Après cette très belle visite, un rafraîchissement nous attendait dans le salon.

Les visites de groupe sont exceptionnelles en dehors des journées du patrimoine et c’était un grand privilège pour les membres de notre Délégation d’être reçus dans ce site d’exception.

Si vous souhaitez découvrir ou redécouvrir l’Hôtel d’Hailly d’Aigremont, rendez-vous les 17 et 18 septembre 2016 lors des journées du patrimoine.

Il est interdit de prendre des photos de l’intérieur de la résidence.

Notre prochain déjeuner littéraire

  • mercredi 21 septembre 2016 à Marcq-en-Baroeul, Marie-Hélène LAFON nous présentera son dernier roman "Joseph".

Photos : Véronique Descamps
Texte : Pascale de Loriol

JPEG - 107.9 ko

Portfolio