Culture ─ Solidarité ─ Francophonie



"Promouvoir la culture, oeuvrer pour la paix, distinguer les mérites"

Vous êtes : > PUBLICATIONS > Articles et chroniques > Au-delà des frontières d’Andreï Makine de l’Académie française

Au-delà des frontières d’Andreï Makine de l’Académie française

Au-delà des frontières d’Andreï Makine de l’Académie française

Andreï Makine a participé à la remarquable table ronde « Ecrivains de langue française, écrivains du monde » organisée par La Renaissance Française à l’occasion de son centenaire. Il vient de publier « Au-delà des frontières » chez Grasset .

Ce livre est un pamphlet, voire un brûlot ; il dénonce la « décadence » de la civilisation occidentale qui ne sait pas répondre au problème du mal et court à sa perte. Satire féroce et très provocatrice.

La stratégie narrative est complexe (livre dans le livre) et déstabilisante dans les premiers moments de la lecture. Mais peu à peu les personnages, pour la plupart peu sympathiques - ce qui n’est pas si courant - prennent de la complexité et la pensée critique qui sous-tend la narration prend une cohérence surprenante.Y a-t-il un au-delà au désespoir et au pessimisme radical du constat ?

Les accents sont très houellebecquiens, donc d’une atroce lucidité, et d’une véhémence sans appel.

Pour autant, comme il est fréquent chez Makine, une forme de salut apparaît à la fin et il se situe dans le désenchantement assumé, le retrait et l’amour, dans un au-delà des frontières.

La construction romanesque et l’originalité des personnages font de ce livre une œuvre authentiquement littéraire, singulière dans sa forme et qui conduit le lecteur, à la suite du narrateur, à dépasser ses propres limites d’interprétation du monde.

Christine Lacan,10 avril 2019

JPEG - 15.7 ko