LA RENAISSANCE FRANÇAISE
Culture ─ Solidarité ─ Francophonie

Accueil > Journées du Centenaire > « Patrimoine et métiers d’art »

« Patrimoine et métiers d’art »

Discours du Président Denis Fadda

Des remerciements tout particuliers, pour le remarquable travail accompli dans la préparation de ce colloque par les délégations de la Somme et de l’Oise et par leurs présidents, respectivement Maurice Duvanel et Pierre Mabire.
L’originalité de ce colloque dont les intervenants appartiennent à des disciplines diverses ne vous aura pas échappé. Il rassemble des personnalités entièrement dédiées à l’art, des gens d’expérience, des artisans qui vont vous parler de leur métier d’une façon que vous n’êtes pas habitués à entendre. Ce sera passionnant, je n’en doute pas.
Ce colloque souligne l’importance que La Renaissance Française accorde aux patrimoines, et je mets ce mot au pluriel pour y inclure aussi environnement, paysages et « patrimoine immatériel », notion dont le concepteur est le Président de notre délégation au Costa Rica.
Nous avons voulu, par cette matinée, faire mieux connaître le travail merveilleux que réalisent les artisans d’art en leur donnant la parole.

Colloque sur le thème « Patrimoine et métiers d’art »

Ce colloque était organisé par Pierre Mabire président de la délégation de La Renaissance Française dans l’Oise et Maurice Duvanel, son homologue dans la Somme. Tous deux se sont entourés de :

  • Emile-Armand Benoit, Compagnon couvreur, meilleur ouvrier de France en 2015.
  • Dominique Caux, compagnon, entrepreneur de couverture, intervenant sur des monuments remarquables classés à l’inventaire des Monuments historiques.
  • Christian Pattyn, ancien directeur du Patrimoine au Ministère de la culture, créateur des Journées du patrimoine
  • Palmyre Roigt, photographe, médaille d’or au concours du meilleur apprenti de Seine-Saint-Denis, médaille d’argent du meilleur apprenti d’Ile de France
  • Pierre Thellier, enseignant, plasticien, portraitiste, ancien président du centre culturel Jacques Tati d’Amiens.