Culture ─ Solidarité ─ Francophonie



"Promouvoir la culture, oeuvrer pour la paix, distinguer les mérites"

Vous êtes : > PUBLICATIONS > Articles et chroniques > Disparition de Bruno Lebel, Grand Prix de Rome, médaillé d’or de La (...)

Disparition de Bruno Lebel, Grand Prix de Rome, médaillé d’or de La Renaissance Française

Disparition de Bruno Lebel, Grand Prix de Rome, médaillé d’or de La Renaissance Française

Depuis de nombreux mois, le concepteur du parc archéologique Samara, à La Chaussée-Tirancourt, près d’Amiens (Somme), Bruno Lebel, menait un combat contre un cancer qui l’a finalement emporté le samedi 13 juillet, dans sa quatre-vingt-septième année.

Cette disparition a valu de nombreux hommages à l’égal du rayonnement de cet homme dans le monde des arts, premier Grand Prix de Rome, sculpteur, architecte dont les œuvres sont aujourd’hui disséminées dans divers pays du Globe.

A la façon des compagnons bâtisseurs, ce créateur avant-gardiste était un transmetteur de savoirs. Dans son atelier de fonderie d’art, il recevait de nombreux stagiaires qu’il formait aux diverses techniques des arts plastiques : dessin, peinture, modelage, sculpture.

Durant sa vie active, il avait enseigné à l’Ecole Polytechnique et à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris.

Pédagogue dans l’âme, il avait fait du parc archéologique Samara un véritable gaulois qui se distingue des parcs d’attraction commerciaux. Il avait reconstitué l’habitat gaulois dans une région de la Somme où les traces de civilisation remontent à la nuit des temps – 450 000 à 300 000 ans pour les traces de l’Homo Heidelbergensis, 40 000 à 30 000 ans pour l’Homo Sapiens.

Grâce à lui, les visiteurs peuvent aujourd’hui se rapprocher d’une réalité historique de ce que fut la tribu des Ambiens, que César combattit durant la Guerre des Gaules. Ici, pas de « Grand Splash » comme au Parc Astérix, mais des ferronniers ou des tailleurs de silex au travail.

Mais encore, une vallée de Somme très protégée de tous les délires urbanistiques. Bruno Lebel avait tenu à faire découvrir à tous la richesse du patrimoine naturel dans les zones humides si fragiles, sur des parcours balisés respectueux de la nature.

Titulaire de la Médaille d’Or de La Renaissance Française, il avait été fait chevalier dans l’Ordre des Arts et lettres.
Ses obsèques ont été célébrées le mercredi 17 juillet en présence d’une foule nombreuse.

JPEG - 56.9 ko
Bruno Lebel dans sa propriété, à la Chaussée-Tirancourt, dans la vallée de Somme, près d’Amiens (photo : France 3 – Picardie)