Culture ─ Solidarité ─ Francophonie



"Promouvoir la culture, oeuvrer pour la paix, distinguer les mérites"

Vous êtes : > OU SOMMES-NOUS ? > Dans le monde > Paris International > Installation du président d’honneur de La Renaissance Française le 14 mars (...)

Installation du président d’honneur de La Renaissance Française le 14 mars 2019

14 mars 2019

La Renaissance Française rassemblée autour de son nouveau président d’ honneur
le Chancelier Gabriel de Broglie

Dans les salons et la salle des séances de l’Académie des sciences d’outre-mer , à Paris, plus d’ une centaine de membres et amis de La Renaissance Française sont réunis pour l’ intronisation solennelle du successeur de Simone Veil : le Chancelier Gabriel de Broglie de l’Académie française.

JPEG - 412.8 ko

Biographie sommaire

Historien, essayiste, auteur d’ouvrages couronnés par des prix prestigieux et devenus des classiques, tels que Histoire politique de la revue des deux mondes de 1829 à 1879 , L’Orléanisme ou la ressource libérale de la France, Madame de Genlis, Guizot, Mac-Mahon, Conseiller d’Etat honoraire, le Prince de Broglie a été successivement directeur général adjoint de l’ORTF, directeur général de Radio-France, président de l’Institut national de l’ audiovisuel (l’ INA), membre de la Haute autorité de l’ audiovisuel, président de la Commission nationale de la communication et des libertés.

Inlassable défenseur de la langue française, il a participé aux différentes instances la concernant , le Haut comité, le Conseil supérieur, la Commission générale de terminologie et de néologie dont il a assuré la présidence. Il est l’auteur du remarquable Le français pour qu’il vive paru chez Gallimard en 1987. Il préside la Société des bibliophiles français et la Société d’histoire diplomatique.

Membre de l’ Académie des Sciences morales et politiques, le Prince de Broglie a été élu à l’ Académie française en 2001 au fauteuil d’Alain Peyrefitte, devenant ainsi le cinquième membre de sa famille à siéger sous la Coupole.Chancelier de l’Institut de France de 2006 à 2018, il en est désormais le Chancelier honoraire et préside la Fondation Simone et Cino del Duca.

Il est Grand officier de la Légion d’honneur, Commandeur de Arts et Lettres, Commandeur des Palmes académiques.

JPEG - 68 ko

Après un hommage émouvant à Simone Veil en présence de ses deux fils, Jean et Pierre-François Veil , le président Denis Fadda salue les nombreuses personnalités qui se sont déplacées pour cet événement.

JPEG - 133.3 ko

Le quatuor Thalia, constitué de jeunes musiciens talentueux, ouvre la cérémonie par un concert d’une grande qualité .C’est ce même quatuor qui a joué devant le Panthéon lors du transport des cendres de Simone et Antoine Veil en ce lieu de mémoire.

JPEG - 75.9 ko

Le président international de La Renaissance Française accueille le Chancelier en rappelant les liens d’amitié qui l’unissaient à Simone Veil ainsi qu’à Maurice Schumann qui l’a précédé à la présidence d’honneur de La Renaissance Française. Le président note cette continuité qui est chère à l’ esprit de l’institution .

Il rapporte les chaleureux vœux de succès que le Président de la République Emmanuel Macron, a formulés à l’ occasion de cette nomination , vœux que le Secrétaire général honoraire de l’Organisation internationale de la francophonie Abdou Diouf a confirmés, s’excusant de ne pouvoir assister à la cérémonie.

Denis Fadda rend hommage aux talents d’écrivain et d’historien du Chancelier ainsi qu’ à la hauteur des responsabilités professionnelles qu’ il a exercées dans le monde de l’audiovisuel : « Vous êtes , à la fois, un homme qui scrute le passé, agit dans le présent et regarde vers l’ avenir. »

En effet , il est frappant de constater combien le nouveau président d’honneur exerce sa pensée et son action autant dans la tradition que dans la modernité .Si le monde de l’image le fascine, son cœur bat pour la langue française . Denis Fadda rappelle avec émotion que Gabriel de Broglie a fait graver sur son épée d’académicien le titre d’un de ses ouvrages : Le français pour qu ’il vive.

Grand défenseur de la langue française, il en est aussi son talentueux serviteur : «  limpidité, précision et énergie sont la marque de votre style »,précise t-il.

Quand le président énumère les missions de La Renaissance Française, ses actions nationales et internationales, la variété des projets qui animent ses multiples délégations, alors la proximité entre les engagements du Chancelier et ceux de l’institution apparaît dans son évidence.

Le président conclut avec émotion :
« A la proue du navire, monsieur le Chancelier, Monsieur le président, vous allez désormais montrer la route à une institution résolument tournée vers l’ avenir et qui, malgré ses 104 ans , veut encore grandir, se développer au service de la langue française, de la culture du monde francophone et de la paix. Qui mieux que vous pouvait le faire ?  »

JPEG - 77 ko

« J’éprouve une impression réconfortante à être parmi vous » ,confie Gabriel de Broglie dans sa réponse au président Fadda. Pourquoi ? En vertu de la ligne qu’il a faite sienne : pour être sur la bonne voie, il convient de cheminer « hors des sentiers battus » . Or, d’après lui, c’est ce que fait La Renaissance Française , organisation originale qui inscrit son action « dans une très grande carte ». S’il a choisi de rejoindre La Renaissance Française par fidélité à son amie Simone Veil, il approuve et partage les réponses qu’apporte l’institution aux bouleversements profonds que connaît notre société : «  Nous pouvons affirmer que la renaissance est l’exact opposé de la décadence (…) Et la renaissance européenne voulue par le Président de la République passe par une renaissance française. »

Il met toute sa foi dans la création culturelle, dans les écrivains de langue française, qu’elle soit langue de naissance ou langue apprise, car la littérature n’emprunte jamais les sentiers battus :«  la langue française, la littérature, ne nous décevrons jamais dans notre œuvre de renaissance  ».

C’est alors que l’académicien réévalue sa devise et reconnaît que les sentiers battus de notre tradition, de notre héritage sont infiniment précieux et qu’il convient de les emprunter pour « d’agréables promenades  » . Il conclut alors son allocution par cet appel : « N’abandonnons jamais nos sentiers battus !  »
 
Dans son discours d’accueil , Denis Fadda a rappelé que Maurice Schumann définissait le nouveau président d’honneur par ces mots : un homme « invinciblement tempéré ».Si les propos qu’il a tenus devant l’ assemblée en ont été l’ heureuse démonstration, c’est la sincérité de son engagement qui a profondément touché les membres et amis de La Renaissance Française.

JPEG - 85.7 ko

Gabriel de Broglie reçoit la médaille d’or de La Renaissance Française

JPEG - 56 ko

Avant de poursuivre la soirée par un agréable cocktail dans les salons de l’Académie, le créateur de vitraux Mikael Taitinger offre au chancelier une œuvre créée pour son intronisation.

JPEG - 39 ko

La maison de champagne Alain Vesselle a généreusement offert , pour cette cérémonie, sa cuvée spéciale .

JPEG - 29.9 ko

Dans un prochain article les allocutions du Président d’honneur et du Président international seront exposées.

Articles liés :