Culture ─ Solidarité ─ Francophonie



"Promouvoir la culture, oeuvrer pour la paix, distinguer les mérites"

Vous êtes : > OU SOMMES-NOUS ? > En France > Nord Pas-de-Calais > Activités et Actualité - Nord Pas-de-Calais > 2019 - Nord - Pas-de-Calais > Le 7 mars 2019, remise de la Médaille d’Or du Rayonnement Culturel à "La Lyre (...)

Le 7 mars 2019, remise de la Médaille d’Or du Rayonnement Culturel à "La Lyre Halluinoise"

à l’Hôtel de Région des Hauts de France à Lille

Pour cette cérémonie de remise de
distinction de la Renaissance Française, la Délégation Nord/Pas-de-Calais met à l’honneur un choeur d’hommes, né il y a 136 ans, la Lyre Halluinoise.

JPEG - 82.1 ko

Après un chant d’accueil, Jean-Pierre Arrignon, président de la Délégation prend la parole.

JPEG - 106.8 ko

Chers Amis,
Nous sommes rassemblés ce soir pour célébrer un exceptionnel choeur d’hommes, la lyre Halluinoise.

Ce chœur d’hommes, fondé en 1883, est constitué aujourd’hui de 40 choristes répartis en 4 pupitres. Depuis 1992 ce Chœur est dirigée par un talentueux choriste Michel Jakobiec, Professeur de chant et Directeur du Conservatoire de Tournai.. C’est lui qui a introduit une grande variété dans le répertoire de la lyre, intégrant les œuvres classiques et les plus contemporaines comme les chants slaves, européens, orientaux ou nordiques.

Parallèlement, la Lyre s’est inscrite aux concours régionaux et nationaux de la Confédération Musicale de France ; en 1998, la lyre fut l’unique chœur d’hommes classé en Honneur, prestigieux classement confirmé en 2002, puis 2007.
La grande réputation de la Lyre lui a valu de collaborer avec les grands ensembles comme la Garde républicaine, l’orchestre national de Lille, les solistes du Bolchoï, l’orchestre des Guides de Bruxelles, les Chœurs de l’armée française.
Permettez-moi, chers amis, de profiter de cet exceptionnel moment pour retracer brièvement l’origine des chorals.

Ce genre musical liturgique apparaît au XVIe siècle, lors de la Réforme protestante lancée par Martin Luther, le 31 octobre 1517, par les 95 thèses placardées à Wittenberg. Le 3 juin 1521 il est excommunié par l’église catholique et mis au ban de l’Empire par l’édit de Worms. Il est alors « enlevé » par Frédéric de Saxe pour assurer sa protection ; c’est au château de Wartburg qu’il traduit le Nouveau Testament (décembre 1521-février 1523). Toutefois Martin Luther n’est pas le premier à traduire la Bible en allemand. Entre 1466 et 1522, on compte 14 éditions en Haut allemand et 4 en Bas Allemand. Il faut attendre 1523 pour disposer d’une traduction allemande de l’Ancien Testament (le Pentateuque) et 1533 pour disposer d’une Bible complète en allemand. Martin Luther meurt le 18 février 1534.

« J’ai voulu parler allemand et non plus le latin et le grec » dit-il. Ce point est important car il explique pourquoi le choral est chanté en allemand, langue vernaculaire des régions gagnées par la Réforme, et donc accessible à tous.

Face à la Réforme luthérienne, se développe la Contre-Réforme catholique du Concile de Trente (1545-1563) qui organise une liturgie d’origine italienne qui favorise un rapport sensible au culte : ainsi naît l’oratorio qui est en tous points opposé aux chorals. L’oratorio prend son origine dans l’ordre des oratoriens de Saint Philippe de Néri (1515-1595). Les oratoriens se réunissent dans la partie de l’église nommée oratoire, pour chanter les laudes. En 1575, le pape officialise la communauté des Oratoriens et le premier oratorio est chanté en 1600 dans la Chiesa Nuova de Rome.

Ces deux genres, le choral et l’oratorio appartiennent à la musique vocale, soit une musique destinée à la voix humaine ce qui la différencie de la musique instrumentale. Cette musique vocale non accompagnée d’instruments, est dite a capella. La musique vocale utilise la voix humaine, l’instrument de musique le plus ancien car il n’a pas été fabriqué par l’homme qui a dû simplement apprendre à s’en servir. Les instruments n’ont été que des prolongements de la voix. C’est pour cette raison que la musique vocale prolonge la musique classique médiévale exclusivement vocale et qu’en Orient, la musique vocale est exclusive dans les liturgies orthodoxes, car seule la voix de l’homme est à la mesure de Dieu.
Le moment est venu de décerner à la Lyre halluinoise la Médaille d’Or du rayonnement culturel de la Renaissance française, médaille que je vais fixer à son drapeau.
JPEG - 114.2 ko

Xavier Descamps, Président de la Lyre Halluinoise remercie et nous parle de l’arrivée des nouveaux choristes qui ne connaissent pas forcément la musique mais ont l’envie de chanter, leur intégration et leur cheminement. Mieux qu’une passation de témoin peut-être une filiation.

JPEG - 50.3 ko

Nous écoutons l’intervention de Michel Jakobiec directeur musical de la Lyre Halluinoise et de Omar Yagoubi, lauréat de la Renaissance Française, pianiste, compositeur qui offre à la Lyre Halluinoise une étude pour choeur d’hommes "Harmonicae numisma" qu’il a composé spécialement pour eux.

JPEG - 114.2 ko

Les choristes accompagnés au piano par Emmanuelle Van Rechem, nous font découvrir leur univers musical, aux travers de chants variés, au grand plaisir des nombreux invités.
JPEG - 41.9 ko

Un petit extrait du concert.https://www.youtube.com/watch?v=k3SviSHR6C4

Cette belle cérémonie se clôtura par un cocktail.


Voir en ligne : Interview de Michel Jakobiec, Directeur musical de la Lyre Halluinoise

Portfolio