Culture ─ Solidarité ─ Francophonie



"Promouvoir la culture, oeuvrer pour la paix, distinguer les mérites"

Vous êtes : > OU SOMMES-NOUS ? > En France > Aube > AUBE : Françoise PILLOT quitte ses fonctions

AUBE : Françoise PILLOT quitte ses fonctions

Les remerciements du Président International :

Le 9 décembre 2017, au cours de l’Assemblée générale de la Délégation de La Renaissance Française dans l’Aube, Madame Brisson a succédé à Madame Françoise Pillot dans les fonctions de Secrétaire de la Délégation.

Si elle renonce à ses fonctions de Secrétaire, Madame Pillot ne demeure pas moins membre du conseil d’administration de la Délégation.

Elle avait été choisie pour assumer cette responsabilité en 2007 ; le Général Jean-François Sardet était alors Président de la Délégation. Elle a été confirmée dans ses fonctions lorsque M.Gérard Martin-Chaussade a été appelé à lui succéder.

Arrivée avec des idées nouvelles, pendant plus de dix années - avec sa collègue et complice Madame Véronique Turk - elle les a mises en oeuvre avec une compétence, un sérieux, une disponibilité, un dévouement extrême qui honore notre institution. Il est vrai qu’elle a fait sienne la devise de Lyautey : "La joie de l’âme est dans l’action".

Dans l’esprit de La Renaissance Française et dans le respect absolu de ses valeurs, Madame Pillot s’est dépensée sans compter, avec modestie et discrétion ; il était temps que cela soit su.

Nous la saluons, lui rendons hommage et la remercions très sincèrement pour l’oeuvre qu’elle a accomplie

Et lui présentons tous nos voeux.

JPEG - 50.5 ko
JPEG - 46.5 ko

Les remerciements de Françoise PILLOT au moment de son départ lors de l’Assemblée Générale du 09 Décembre 2017

JPEG - 24.7 ko

Début 2016 je souhaitais ne pas faire plus d’années de secrétariat au sein d’une association que celles que j’avais faites à la Société académique de l’Aube (neuf années), bien que le secrétariat à la Renaissance Française soit plus léger en fonction.

Mais hélas nous voyons les années qui passent et l’âge est là bien sûr, il faut donc savoir s’arrêter car je veux pouvoir continuer les autres activités, mises à part les obligations familiales, journalières : enregistrement de livres pour les non-voyants, recherches pour la Société académique, activités qui me poursuivent depuis de nombreuses années.

Me voici donc tout de même à ma onzième assemblée depuis l’année 2007 où j’ai pris mes fonctions avec l’aide précieuse du général Jean-François Sardet qui était venu me chercher peu de temps après avoir quitté le poste de secrétaire de la Société académique de l’Aube.

J’ai été très heureuse de travailler avec lui et la trésorière à l’époque Michèle Patrois.

Je suis toujours aussi heureuse de faire ce travail avec Gérard Martin-Chaussade, président actuel, et Véronique Turk.

Je pense aussi que le changement permet un renouvellement et des idées nouvelles que je crois, modestement, avoir apportées à mon arrivée.
Si l’on prend des responsabilités bénévoles on le fait toujours avec bon cœur et bonheur, aussi nous n’avons que peu de mérite.

Si le président et les membres du conseil d’administration le souhaitent je peux rester membre du conseil avec plaisir. La délégation de l’Aube forme une très bonne équipe.

Je les remercie tous comme je remercie les adhérents qui m’ont supportée plus de dix années.

C’est l’heure de la retraite n’est-ce pas ? Alors bienvenue et tous mes vœux à Mme Brisson.

Merci.