AQUAMATER un projet de La Renaissance Française - Bretagne L’eau, ce lien social et humain par excellence

, par  Olivier SIRE , popularité : 10%
Version imprimable de cet article Version imprimable
JPEG - 115.1 ko

Dans ces temps de mondialisation à outrance qui, ce n’est pas le moindre des paradoxes, séparent, isolent l’homme comme jamais, nous sommes tous en quête de liens, de liants qui seront capables d’abattre les murailles que nous avons nous-mêmes dressées au nom d’un bonheur toujours à venir. Parmi les voies qui s’offrent à nous, la piste de l’eau semble l’une des plus naturelles à remonter tant elle a su fédérer de solidarités au fil des siècles. Tant de guerres aussi !

JPEG - 21.4 ko

Nous proposons de revisiter la façon dont la disponibilité de l’eau, ses usages, ses métiers, ses mots, ont façonné au plus près nos sociétés. Du robinet qui coule inconsidérément au peigne d’eau scrupuleusement administré, nous avons là un fil d’Ariane à remonter pour, tout en découvrant l’autre, nous interroger sur nous-mêmes, notre vision du monde, de sa cohérence, de nos interdépendances. Les mots de l’eau constituent ce « fil » à suivre pour remonter à une dimension unifiante qu’il importe de revivifier pour préparer notre aval.

JPEG - 16.9 ko

De l’Europe à l’Afrique, des Trois Gorges au Tigre et l’Euphrate, les prochains conflits seront très certainement liés à la disponibilité en une eau de qualité. Le voyage proposé consiste à oser la transversalité, à marier les génies du fleuve africain aux vouivres de nos contrées, à réunir dans une même dynamique : eaux roulantes, eaux souterraines et eaux littorales, toutes eaux qui invitent au voyage, au partage des cultures tant elles sont si essentiellement attachées à nos archétypes, à nous hommes et femmes « modernes ». L’eau nous façonne et façonne nos sociétés bien au-delà de ce que nous en percevons ; elle décide de la paix et de la guerre. C’est une grammaire humaine que nous avons à écrire. La Renaissance Française, de par la diversité des Hommes et des Femmes qu’elle a su attirer, a toute légitimité pour porter cette aventure qui nous rapproche… de nous-mêmes.