Livre : la voiture de fonction, marqueur du pouvoir Yves Gazzo, ancien ambassadeur, essayiste, écrivain, membre du conseil d’administration de La Renaissance Française, vient de publier « Le car » chez Dacres Editions dans lequel il épingle ce marqueur du pouvoir : la voiture de fonction. A lire avec délectation.

, par  Pierre MABIRE
Version imprimable de cet article Version imprimable

Yves GAZZO, ancien chef de la délégation de l’Union européenne auprès du Saint-Siège et des organisations des Nations Unies à Rome, ancien chef de la représentation de la Commission européenne à Paris, administrateur de La Renaissance Française, est président honoraire de l’Académie des sciences d’Outremer.

JPEG - 63.1 ko

Né en décembre 1946, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, docteur d’Etat ès Sciences économiques, Yves GAZZO fut notamment économiste au sein de la Banque mondiale à Washington (1979-1984) puis conseiller en relations internationales au bureau européen de cette même Banque à Paris (1985-1988).
Conseiller économique à la délégation de la Commission européenne à Bamako (1988-1990), il fut ensuite chef de secteur et adjoint du chef de division à l’unité "ajustement structurel" à la direction générale VIII (1990-1994).
Chef de délégation en Jordanie (1994-1998), puis aux Philippines (1998-2001), il fut chef de délégation de la Commission européenne en Ethiopie en 2002-2003. Chef de la représentation de la Commission européenne à Paris de 2003 à 2009, Yves GAZZO fut chef de la délégation de l’Union européenne auprès du Saint-Siège et des organisations des Nations Unies à Rome de 2009 à 2012. Il fut élu membre de l’Académie des sciences de l’Outre-mer en mars 2006.

En 2012, Yves Gazzo publiait « Sourire d’Harar » aux Editions Le Fantascope, roman d’espionnage tiré d’éléments de carrière vécus au Moyen Orient. Avant cela, il avait publié « Les Caprices du Vent », chez ce même éditeur.
On lui doit également plusieurs ouvrages d’étude et de réflexion, « L’endettement dans le monde : de l’euphorie à l’inquiétude », à la Documentation française (1989), « La politique agricole des Etats-Unis », aux Editions Economica (1999), « L’Afique du Nord d’hier à demain" (Economica – 1979).
Chez Dacres Editions, il a publié récemment « La spirale de l’endettement dans le monde », où il analyse l’évolution du poids de la dette mondiale de 1989 jusqu’au XXIè siècle.

JPEG - 71.9 ko

En décembre 2020, il publiait « Le car. Tribulation dans les avenues du pouvoir ». Sous sa plume trempée dans une encre souriante et réaliste, il ironise sur ce marqueur du pouvoir : la voiture de fonction. Depuis les chars à bancs des rois mérovingiens, le véhicule du puissant est un attribut essentiel de son rayonnement. Les limousines avec chauffeur sont désormais les symboles du pouvoir, de l’autorité des exécutifs.
Observateur au regard aiguisé dans l’univers du pouvoir, il fait valoir que la plupart des bénéficiaires gardent la tête froide, d’autres sont grisés par cette distinction liée à leur fonction officielle. La confortable automobile de luxe devient alors le théâtre de situations cocasses ou d’événements historiques.

Navigation