Médias : "La Grande librairie" de France 5 invitait des écrivains de l’exil Parmi les invités du journaliste François Busnel : Santiago Amigorena et Simonetta Greggio, lauréats de La Renaissance Française. L’émission diffusée le 29 septembre reste visible en "replay".

, par  La Renaissance Française
Version imprimable de cet article Version imprimable
JPEG - 45.3 ko

Article publié avec le concours de Télé Z
François Busnel et La Grande librairie proposaient le 29 septembre aux téléspectateurs de France 5 une rencontre avec cinq écrivains qui partagent tous l’expérience de l’exil.
Dans ce nouveau numéro du magazine littéraire de la chaîne publique, François Busnel mettait l’accent sur les secrets de familles et comment les raconter.
Premier de la soirée à ouvrir le roman des origines, Santiago Amigorena, écrivain argentin, producteur, réalisateur, scénariste de plusieurs films de Cédric Klapisch, évoquera son parcours consigné dans Le Premier exil (Editions POL). Il y raconte son enfance, entre 6 et 11 ans, lorsque la dictature le contraint de fuir l’Argentine, où il est né, pour l’Uruguay.

JPEG - 20.6 ko

Santiago Amigorena

La romancière italienne Simonetta Greggio avait été invitée à parler de son dernier ouvrage Bellissima (Editions Stock) qui mêle son histoire à celle de son pays natal, l’Italie. De la montée du fascisme aux années de plomb, elle raconte sa jeunesse à l’ombre de la violence, historique ou familiale.

JPEG - 60.6 ko

Simonetta Greggio

Autre romancier invité : l’Américain Jim Fergus, qui en 2011 publiait Marie Blanche (Editions Cherche Midi) et qui, dix ans plus tard, a entièrement réécrit ce livre en y introduisant de nouvelles révélations sur ses origines, sa famille et ses nombreux secrets. Mais aussi sur les exils successifs de sa mère et de sa grand-mère.
La parole fut ensuite donnée à Lilia Hassaine, que les téléspectateurs connaissent en tant que journaliste avec ses chroniques dans l’émission Quotidien sur TMC. Son roman Soleil Amer (Éditions Gallimard) raconte l’histoire de jumeaux, dont l’un est adopté. Un secret de famille que nul ne doit ébruiter de peur que la famille n’éclate. Ce deuxième roman, qui traite de la question de l’intégration des populations algériennes dans la société française, figure sur la liste des quinze livres retenus pour le prix Goncourt 2021.
Enfin focus sur une découverte, un premier roman, celui de Delphine Arbo Pariente qui publie Une nuit après nous (Gallimard). Une femme sans histoire, mariée avec trois enfants, cache un lourd secret jusqu’au jour où la rencontre avec un autre homme libère sa mémoire.

Pour voir l’émission, c’est ici :
https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/

Navigation