Santiago Amigorena lauréat du Prix littéraire de La Renaissance Française 2019 Le cinéaste romancier né à Buenos Aires remporte le prix avec son nouveau livre "Le Ghetto Intérieur"

, par  La Renaissance Française
Version imprimable de cet article Version imprimable
JPEG - 65.4 ko

Santiago Amigorena, cinéaste et écrivain originaire d’Argentine, a été déclaré lauréat du prix littéraire de La Renaissance Française 2020 pour son livre Le Ghetto intérieur, paru aux éditions POL.

Né à Buenos Aires en 1958 de parents psychanalystes, Santiago Amigorena passe son enfance en Argentine, puis en Uruguay.
En 1973, sa famille s’exile à Paris où, après deux années à l’École internationale bilingue, il intègre le Lycée Rodin où il rencontre Cédric Klapisch, avec qui il collaborera de nombreuses fois.

Le cinéaste

Après des études chaotiques de Lettres (Paris IV), Philosophie (Paris I) et trois années d’Histoire de l’Art à l’École du Louvre, il commence une thèse à l’Ecole de hautes Etudes des Sciences Sociales (EHESS) avec Hubert Damisch.
Il commence sa carrière cinématographique par l’écriture du scénario du film Les gens normaux n’ont rien d’exceptionnel de Laurence Ferreira Barbosa et connaît rapidement le succès avec l’écriture du scénario du Péril jeune de Cédric Klapisch.
Il signe une trentaine de scénarios, notamment pour la nouvelle génération de réalisateurs français des années 1990, entre autres : Cédric Klapisch, Laurence Ferreira Barbosa, Brigitte Roüan, Agnès Merlet, Jean-Pierre Limosin.
Puis il réalise en 2006 son premier film Quelques jours en septembre avec Juliette Binoche, Sara Forestier, Nick Nolte, John Turturro et Tom Riley, présenté en sélection officielle de la Mostra de Venise et du Festival international du film de Toronto (TIFF).
Il réalise ensuite deux autres longs métrages en 2011 et 2014, Another Silence (avec Marie-Josée Croze) et Les Enfants rouges, tout en continuant son métier de scénariste.

L’écrivain

C’est en 1997 que Santiago H. Amigorena rencontre Paul Otchakovsky-Laurens qui décide de publier son premier roman Une enfance laconique aux Editions POL.
Ce livre sera le premier de son projet littéraire, débuté il y a vingt-cinq ans, « l’élaboration d’une autobiographie qui se confondrait avec ses œuvres complètes, la création d’un texte monstre qui finirait par recouvrir sa vie. Et qui, en épuisant le matériau autobiographique, tarirait le besoin d’écrire, c’est-à-dire de se mettre à distance, en retrait de l’existence. »
Ce projet comporte six parties qui couvrent chacune six années de la vie du narrateur.

Le ghetto intérieur
Santiago Amigorena - Editions P.O.L.
EAN : 9782072884351

JPEG - 53.9 koBuenos-Aires, 1940. Des amis juifs, exilés, se retrouvent au café. Une question : que se passe-t-il dans cette Europe qu’ils ont fuie en bateau quelques années plus tôt ? Difficile d’interpréter les rares nouvelles. Vicente Rosenberg est l’un d’entre eux, il a épousé Rosita en Argentine. Ils auront trois enfants. Mais Vicente pense surtout à sa mère qui est restée en Pologne, à Varsovie. Que devient-elle ? Elle lui écrit une dizaine de lettres auxquelles il ne répond pas toujours. Dans l’une d’elles, il peut lire : « Tu as peut-être entendu parler du grand mur que les Allemands ont construit. Heureusement la rue Sienna est restée à l’intérieur, ce qui est une chance, car sinon on aurait été obligés de déménager. » Ce sera le ghetto de Varsovie. Elle mourra déportée dans le camp de Treblinka II. C’était l’arrière-grand-mère de l’auteur.

Santiago H. Amigorena raconte le « ghetto intérieur » de l’exil. La vie mélancolique d’un homme qui s’invente une vie à l’étranger, tout en devinant puis comprenant la destruction de sa famille en cours, et de millions de personnes. Vicente et Rosita étaient les grands-parents de l’auteur qui écrit aujourd’hui : « Il y a vingt-cinq ans, j’ai commencé un livre pour combattre le silence qui m’étouffe depuis que je suis né ».
Ce roman est l’histoire de l’origine de ce silence.

Prix des libraires de Nancy 2019
Prix de la Renaissance Française 2019
Prix Choix Goncourt de la Roumanie
Prix Choix Goncourt de la Belgique
Prix Choix Goncourt de l’Italie

Son oeuvre littéraire
Une enfance laconique (1998), P.O.L (ISBN 2-86744-619-8)
Une jeunesse aphone : les premiers arrangements (2000), P.O.L (ISBN 2-86744-767-4)
Une adolescence taciturne : le second exil (2002), P.O.L (ISBN 2-86744-868-9)
Le Premier Amour (2004), P.O.L (ISBN 2-84682-027-9)
1978 (2009), P.O.L (ISBN 978-2-84682-308-1)
La Première Défaite (2012), P.O.L (ISBN 978-2818016640)
Des jours que je n’ai pas oubliés (2014), P.O.L (ISBN 978-2-8180-2002-9)
Mes derniers mots (2015), P.O.L (ISBN 978-2-8180-3566-5)
Les Premières Fois (2016), P.O.L (ISBN 978-28180-4042-3)
Le Ghetto intérieur (2019), P.O.L (ISBN 978-28180-4782-8)