Fédération de Russie : La Renaissance Française est partenaire du marathon international " La langue française lance un défi"

, par  Zoya ARRIGNON
Version imprimable de cet article Version imprimable

Université pédagogique d’Etat de Iaroslavl Ouchinskï, Iaroslavl, Fédération de Russie, 23-26 novembre 2021

JPEG - 83.5 ko

Cette année, la Renaissance Française est partenaire du marathon international « La langue française lance un défi » organisé par le département des langues romanes de l’Université pédagogique d’Etat de Iaroslavl Ouchinskï.

JPEG - 26.4 ko

Des lycéens et des étudiants francophones de toute la Russie ont participé à ce marathon en contribuant ainsi au rayonnement culturel de la France.
Ce projet a pour but de promouvoir la langue française, de donner un nouvel élan au développement des relations franco-russes et contribuer à l’harmonisation des relations dans la société ainsi qu’au renforcement des liens entre les peuples.
Programme du marathon :
22 novembre

  • Ouverture officielle du Marathon International ;
  • Réunion plénière de la Conférence scientifique « Patrimoine littéraire européen dans l’espace interculturel » ;

23 novembre

  • Suite de la Conférence scientifique « Patrimoine littéraire européen dans l’espace interculturel » ;
  • Concours de projets scientifiques pour les élèves des classes terminales, « Le français à travers … » ;

24 novembre

  • Concours National de français pour les élèves des classes terminales et pour les étudiants en Master

25 novembre

  • Colloque International des étudiants français et russes en Master sur l’enseignement du français comme langue étrangère, « Nouveau souffle »

26 novembre

  • Présentation des vidéos du concours réalisées par les élèves des classes terminales et les étudiants, « Il était une fois… » ;
  • Projection du film en français dans le cadre du 160e anniversaire de Konstantin Korovine « Okhotino-Paris : l’impressionnisme d’une âme russe » au Musée d’Art de Yaroslavl (La traduction de ce film en français a été réalisée par les étudiantes de la 5e année du département des langues romanes de L’Université pédagogique d’État de Iaroslavl Ouchinskï - futurs enseignants de français) ;
    —  Bilan du Marathon International ;

Le discours de Madame Zoya ARRIGNON, Présidente de la délégation de la Fédération de Russie de la Renaissance Française à l’ouverture de ce marathon :

JPEG - 50.4 ko

Mesdames et Messieurs, chers collègues, chers amis,
La Renaissance Française salue les organisateurs ainsi que les participants du Marathon international « La langue française lance un défit ».

J’aimerais vous redire aujourd’hui à quel point nous sommes heureux et fiers d’être partenaire de votre magnifique projet.

Le renforcement de la langue française, la promotion de la langue française, le développement des relations franco-russe, le renforcement des liens entre les deux pays sont les objectifs de votre projet. Nous partageons cette vision. Sachez que notre institution œuvre également, depuis plus de 100 ans, pour la promotion de la francophonie, de la langue française, de la culture française et du savoir faire français dans le monde.

Malgré l’omniprésence de l’anglais, la langue des affaires, le français reste la langue de la culture, de l’élégance. C’est une langue qui est, aujourd’hui, parlée sur tous les continents.

N’oublions pas qu’en Russie, au 18-19e siècle, toute l’aristocratie ne parlait qu’en français. Le plus grand poète russe Alexandre Pouchkine écrivait une partie des ses œuvres en français. Il avait même comme surnom « le français » (frantsouse).
Je suis très heureuse de constater que cet amour pour la langue de Voltaire perdure en Russie. C’est pourquoi la Renaissance Française ne peut que saluer cette belle initiative de l’Université pédagogique de Iaroslavl d’organiser ce marathon avec les francophones russes.

La devise de la Renaissance Française est « promouvoir la culture, œuvrer pour la paix et distinguer les mérites ».
Pour récompenser les lauréats de votre marathon, nous avons prévu quelques cadeaux.

JPEG - 83.6 ko

L’ensemble des lauréats recevront le diplôme de la Renaissance Française pour leur contribution à la promotion de la langue française en Russie.
En complément de ces diplômes, les 2 premiers prix recevront en plus un abonnement annuel à la revue franco-russe « Perspective » et les 2 seconds prix recevront le roman primé du prix littéraire de la Renaissance Française en 2019.

Ce prix littéraire a été créé en 2015, à l’occasion du centenaire de notre institution et il récompense chaque année un auteur qui n’écrit qu’en français mais pour qui la langue française n’est pas sa langue natale. En 2019, justement, ce prix a été attribué à Katerina AUTET, d’origine russe pour son premier roman « la chute de la maison Whyte ».

Dans le cadre de ce marathon, la Renaissance Française vous propose également de visionner le film d’Andreï NIKICHINE « Okhotino-Paris : l’impressionnisme d’une âme russe » consacré à Konstantin KOROVINE. Ce film est sorti en langue russe en 2017 et a été traduit en 2021 par des étudiantes de la 5e année du département des langues romanes de l’Université pédagogique d’Etat de Iaroslavl. La version française sera présentée à Paris le 22 novembre au Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe russe à l’occasion du 160e anniversaire de Konstantin KOROVINE puis le 25 novembre au musée des Beaux arts de Iaroslavl, à l’occasion de la Journée internationale des professeurs de français ainsi qu’à l’occasion de l’ouverture de l’exposition « Konstantin KOROVINE : les chefs d’œuvres du Musée Russe ».

J’aimerais terminer mon intervention par un extrait du discours du Professeur Jean-Pierre ARRIGNON prononcé lors d’un colloque sur la francophonie organisé par la Renaissance Française à l’Académie des Sciences d’Outre-Mer avant le 17e Sommet de la Francophonie à Erevan :
« … choisir d’apprendre le français aujourd’hui, c’est construire le monde du 21e siècle, celui de la maîtrise de l’intelligence artificielle. Choisir le français, c’est dépasser la simple connaissance d’une langue véhiculaire pour maîtriser la complexité technologique et permettre de lier entre elles les intelligences biologiques et artificielles. Choisir le français enfin, c’est aussi garder le contact avec l’humanisme pour transmettre l’héritage des siècles passés, dont chaque génération est dépositaire, dans un monde qui se développe surtout par les technologies… »

Je souhaite beaucoup de succès à votre marathon.

Vive la langue française ! Vive la France et Vive la Russie !

Premier prix:Irina ZNATOVA, étudiante de 5e année de l'Université d'Etat pédagogique de Iaroslavl avec le Diplôme de la Renaissance Française et avec un bon pour un abonnement annuel à la revue franco-russe « Perspective »
Premier prix:Irina ZNATOVA, étudiante de 5e année de l’Université d’Etat pédagogique de Iaroslavl avec le Diplôme de la Renaissance Française et avec un bon pour un abonnement annuel à la revue franco-russe « Perspective »

Navigation