Fédération de Russie : la projection du film " Okhotino-Paris : l’impressionnisme d’une âme russe" Les cultures russe et française se croiseront le lundi 22 novembre à Paris lors de la projection du film retraçant la vie de Konstantin Korovine, peintre impressionniste, à l’occasion du 160è anniversaire de sa naissance.

, par  Zoya ARRIGNON
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le lundi 22 novembre à 18h00 au Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe russe (1 quai Branly, 75007 Paris) la délégation de la Fédération de Russie organise une présentation de la version française du film « Okhotino-Paris : l’impressionnisme d’une âme russe » (réalisateur : Andreï NIKICHINE, Moscou).

JPEG - 70.8 ko

Cette manifestation est organisée à l’occasion du 160e anniversaire de Konstantin KOROVINE (23.11.1861, Moscou - 11.09.1939, Paris), peintre impressionniste, décorateur de théâtre, écrivain, chevalier de la Légion d’Honneur, et à l’occasion de la Journée internationale des professeurs de français.

Le film est sorti en langue russe en 2017. A l’initiative de notre délégation, il a été traduit en français en 2021 par des étudiantes de la 5e année du département des langues romanes de l’Université pédagogique d’État de Iaroslavl (Russie).

La deuxième présentation est prévue à Iaroslavl, le 25 novembre, lors de la Journée internationale des professeurs de français. Le film sera projeté en langue française devant des francophones et francophiles russes au Musée des Beaux-Arts de Iaroslavl, le soir de l’inauguration de l’exposition « Konstantin KOROVINE : les chefs d’œuvres du Musée Russe ».

Synopsis :
Okhotino est un petit village pittoresque, situé à 150 km de Moscou, sur la route Moscou-Yaroslavl. Le nom de ce village est entré dans l’histoire grâce à Konstantin KOROVINE. Il s’y installe à la fin de XIXe et y passe beaucoup de temps avant son départ pour Paris. Il a fait de ce petit village un lieu de rencontre culturel et musical, en y recevant de grands musiciens et peintres. Parmi eux : Fiodor CHALIAPINE, Sergueï RACHMANINOV, Valentin SEROV etc. Nous retrouvons de magnifiques paysages d’Okhotino à travers les décorations réalisées dans de célèbres opéras et ballets russes (« le Petit cheval bossu » en 1901, ballet d’Arthur Saint-Léon 1864..) ou encore à travers de célèbres peintures russes (« la soirée sur la terrasse » (1915), « Okhotino » (1917) ..)
Konstantin KOROVINE rêve d’Okhotino depuis Paris. Là-bas il se découvre un nouveau talent : celui de narrateur. C’est à Paris qu’il écrit ses 400 récits dont la plupart se déroulent à Okhotino. Pour ce peintre Paris fut son « deuxième paradis sur terre ». C’est à cette ville qu’il consacre une série de ses magnifiques tableaux intitulés « les Lumières de Paris ». La France le décore alors par sa plus haute distinction. Konstantin KOROVINE devient Chevalier de la Légion d’Honneur par le décret du 28 décembre 1900. C’est à Paris, que le peintre trouve son dernier refuge. Il repose au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois.

Nos remerciements s’adressent :

  • à Monsieur Andreï NIKICHINE, réalisateur ;
  • à Madame Christina Kossogorova, Directeur du Département des langues romanes de l’Université pédagogique d’Etat Ouchinsky de Iaroslavl ;
  • au Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France en Russie ;
  • au Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe russe à Paris ;
  • à la Famille de Konstantin KOROVINE ;
  • au Musée des Beaux Arts de Iaroslavl ;
  • à Monsieur Konstantin VINOGRADSKIY, pour le montage des sous-titres ;

Un remerciement très particulier aux 8 étudiantes du Département des langues romanes de l’Université pédagogique d’État Ouchinsky de Iaroslavl qui ont traduit ce film en français :
Irina ZNATOVA
Elizaveta MAYOROVA
Alina EPANCHINTCEVA
Daria RUMIANTCEVA
Anastasiia OSETROVA
Arina ZAMALIEVA
Serafima SEREBRIAKOVA
Nataliia DOMETEEVA

Les publications sur les précédentes manifestations de la délégation consacrées à Konstantin KOROVINE et à sa maison à Okhotino :

en russe : https://larenaissancefrancaise.org/Yaroslavl-Soiree-de-Bienfaisance

en français : https://larenaissancefrancaise.org/Les-chaises-pour-la-Maison-musee-a-Okhotino-Russie

Navigation