Culture ─ Solidarité ─ Francophonie



"Promouvoir la culture, oeuvrer pour la paix, distinguer les mérites"

Vous êtes : > PUBLICATIONS > Communiqués (publics, membres et presse) > HONG-KONG : COMMUNIQUE Le lycée français Victor-Ségalen à Hong-Kong (...)

HONG-KONG : COMMUNIQUE Le lycée français Victor-Ségalen à Hong-Kong menacé…par lui-même

11/05/2019 COMMUNIQUE DE PRESSE

Le lycée français Victor-Segalen de Hong-Kong menacé… par lui-même

JPEG - 15.5 ko

La Renaissance Française – établissement d’utilité publique pour l’essor de la francophonie dans le monde – soutient les familles, enseignants et autorités publiques favorables au maintien de la convention liant le lycée à l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger dans un projet pédagogique de la réussite pour tous

Le Conseil d’Administration du Lycée Français International Victor-Segalen de Hong-Kong qui se tiendra ce lundi 13 mai 2019 a inscrit à l’ordre du jour le projet de déconventionnement de l’établissement établi avec l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE).

La dénonciation de la convention aurait pour effet de priver l’établissement de son corps professoral nommé par l’AEFE et de son organe de gestion pédagogique.

Pour continuer sa mission, le Lycée n’aurait plus d’autres ressources que recruter et rétribuer lui-même ses enseignants, charge aux parents de devoir supporter des frais de scolarité inaccessibles aux familles peu fortunées.

Or, l’ouverture de l’établissement à la plus large diversité sociale possible est l’une ses particularités

IL compte 1900 élèves environ.

Créé en 1963 par des parents d’élèves français résidant à Hong-Kong (à l’époque sous régime colonial britannique), ce lycée est un établissement de droit privé conventionné placé sous la tutelle du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes.

JPEG - 9.5 ko

Sur ses quatre campus, il couvre la totalité de l’éventail éducatif, des classes de maternelle à la terminale de lycée.
Ce vaste ensemble se répartit en deux sections distinctes :

  • La section bilingue qui suit les programmes édictés par le Ministère de l’Education Nationale français, avec un enseignement à 50% en langue anglaise et 50% en langue française.
  • La section internationale anglophone, à 70% en langue anglaise et 30% en langue française.

La section Internationale du Lycée Français Victor-Segalen voit ses effectifs en constante croissance, avec des élèves de familles anglophones attirées par une formation respectueuse de leur culture, et intégrant l’enseignement du français considéré comme excellence culturelle.

Ces particularismes placent le lycée parmi les meilleurs établissements mondiaux internationaux d’enseignement secondaire.

Le projet de rupture de la convention avec le réseau français d’établissements scolaires à l’étranger, soutenu par une part de membres du Conseil d’Administration se heurte, à juste raison, à l’hostilité du corps enseignant, majoritairement favorable au maintien des liens avec l’AELE et le ministère des Affaires Etrangères.

En cas de déconventionnement, les risques sont multiples :

  • Dessaisissement de l’AELE de son pouvoir de nomination des professeurs et de contrôle pédagogique.
  • Autonomie financière qui se traduirait par une très forte hausse des coûts de scolarité pour les familles
  • Réduction des effectifs scolaires par une sélection des enfants « par l’argent ».
  • Abandon d’une pédagogie « de la réussite pour tous », au profit d’une pédagogie réservée aux catégories sociales fortunées.
LA RENAISSANCE FRANCAISE en appelle au bon sens, pour que le Conseil d’Administration du lycée Victor-Segalen revienne aux engagements initiaux de l’établissement, à l’égard des familles, françaises et étrangères, comme à l’égard des enseignants et des pouvoirs publics français de la Métropole et de la représentation à Hong-Kong, gage de sa réussite et de sa réputation internationale.
JPEG - 11 ko