Ahmed Tessa lauréat du prix "La Renaissance Française" décerné dans le cadre de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer

, par  Internet - Site , popularité : 10%

Ahmed Tessa est Algérien, né en Kabylie. Normalien, il a enseigné dans tous les cycles du système scolaire algérien. Fondateur de la première revue d’éducation bilingue (arabe-français), l’Ecole & la vie, il a collaboré aux rubriques "Education" de plusieurs organes de presse.

Dans son essai, L’impossible éradication : l’enseignement du français en Algérie, l’auteur traite du statut de la langue française à l’école et à l’université algérienne. Sans jamais s’opposer à la langue arabe, il dénonce la précipitation avec laquelle la politique d’arabisation a été menée et l’idéologie "revancharde" sur laquelle elle s’est appuyée .

JPEG - 31.7 ko

Un livre indiscutablement intéressant qui fourmille d’informations sur l’histoire de la langue française en Algérie et sur sa place actuelle. Suscitant à la fois amour et haine ("la langue du colonisateur"), la langue française se révèle nécessaire et indispensable ; elle est une "langue algérienne" dit l’auteur qui prône un enseignement bilingue précoce. Par ailleurs, il préconise une cohabitation harmonieuse entre l’arabe, le français et de l’amazigh et, à cet effet, fait des propositions.

Le prix sera remis à Ahmed Tessa, à l’Académie, le 17 décembre