Culture ─ Solidarité ─ Francophonie



"Promouvoir la culture, oeuvrer pour la paix, distinguer les mérites"

Vous êtes : > OU SOMMES-NOUS ? > En France > Alsace Haut-Rhin > Colmar : Concours national de la Résistance et de la Déportation

Colmar : Concours national de la Résistance et de la Déportation

La Paix, un état d’esprit

JPEG - 212 ko

Valeur essentielle de transmission de la mémoire, ce concours offre aussi aux jeunes l’opportunité d’approfondir leurs connaissances. C’est ainsi que le jury a eu la lourde tâche de choisir les lauréats parmi 249 devoirs individuels, 41 mémoires et 8 productions audiovisuelles.
60 lauréats ont été retenus, qui ont reçu un prix sous forme de livres, de diplômes ou d’un voyage. 25 élèves méritants se rendront ainsi en octobre à Besançon et à Lyon, terre de résistance française pour un voyage mémoriel et citoyen.Les 1ers prix de chaque catégorie seront présentés au jury national.
C’est dans la grande salle de la Préfecture de Colmar comble,en présence de nombreuses personnalités du monde politique,éducatif,militaire et patriotique que les jeunes, entourés de leurs professeurs, leurs parents et amis se sont vu remettre leur prix.
L’inspectrice d’Académie a rappelé que, depuis sa création en 1961, le concours a su s’adapter et évoluer à travers les thèmes choisis et les supports acceptés. Elle a également rappelé que ce qui fait la force de ce concours ce sont les valeurs humaines et citoyennes qu’il porte haut et remercié les anciens qui véhiculent la mémoire et passent inlassablement le flambeau. Et de conclure par ces propos de Lucie Aubrac :"Le verbe résister doit toujours se conjuguer au présent".
Le sous- préfet de Mulhouse a soumis à l’assemblée une pensée du philosophe Spinoza :" La paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un état d’esprit, une volonté de bienfaisance, de confiance et de justice".
A la lecture du palmarès, diverses personnalités, dont Albert Durr et Jean-Luc Maurice, respectivement président et trésorier de la Délégation du Haut-Rhin de La Renaissance Française, ont remis leur prix aux jeunes. Après avoir visionné le très beau film réalisé par des lycéens "Le béret", tous se sont levés pour entonner la Marseillaise.

Portfolio