EDITION : "Un coup de dés n°9" couronné par le prix littéraire Monte Carmignano pour l’Europe "Mémoire et Réconciliation"

, par  Pierre MABIRE
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le poète Stéphane Mallarmé ( 1842-1898), fut un précurseur de la modernité poétique et artistique. L’une de ses oeuvres "Un coup de dés n’abolira jamais le hasard" fut à l’avant-garde d’un courant comparable à la peinture ou à la musique abstraites qui se révèleront plusieurs décennies après sa mort : "l’hermétisme". Dans ce poème qui fit tant débat de son vivant dans les milieux intellectuels, Mallarmé s’opposait aux représentations figuratives et narratives, optant résolument pour des formes expressives et non des formes représentatives.
L’art et la musique conceptuels trouvent ici leurs racines premières.

JPEG - 337.3 ko

La revue "Un coup de dés", née il y a une dizaine d’années à Naples (Italie), par son titre générique, est indéniablement une référence à l’auteur d’ "Un après-midi d’un faune", et au Mallarmé en avance de plusieurs décennies sur une époque qui verra naître le surréalisme et le conceptualisme littéraires et artistiques. Sa poésie remettait en cause non pas les critères de beauté, mais le regard que l’humain porte sur le monde.
Ce regard mallarméen rassemble dans les numéros successifs de "Un coup de dés" des auteurs - universitaires, chercheurs, scientifiques, diplomates, écrivains, historiens - etc - dont les articles semblent n’avoir aucun rapport entre eux, mais sont reliés par le tronc commun de la culture française, francophone et maghrébine.
La revue est dirigée par Denis Fadda, professeur des universités, président de La Renaissance Française, et Carmen Saggiomo, professeur chercheuse (ricercatore confermato) en langue et traduction françaises à l’Université de la Campanie Luigi Vanvitelli de Naples.
Parmi les articles publiés dans le numéro 9 paru en librairie en 2022, ceux-ci ont rassemblé des signatures d’un éclectisme absolu. Comme par exemple, l’amiral français Alain Coldefy, ancien commandant du porte-avions Foch, ancien major général et inspecteur général des armées, auteur de "La Méditerranée ou le méridien assoupi ?", Marinela Genovese, professeur à l’université de la Campanie Luigo Vanvitelli de Naples, auteur de "Idées sur le bonheur, de Louise Dupin".
Sans exhaustivité, citons encore les articles de l’ambassadeur de l’Ordre souverain de Malte près l’Union européenne Yves Gazzo pour son article "L’ordre souverain de Malte, une aventure multiséculaire", l’écrivain algérien Boualem Sensal, pour son article "Polarités méditerranéennes", Mzago Doktourichvili, professeur émérite en Philologie romane (Études françaises) à la Faculté des Sciences et des Arts, à l’Université d’État Ilia de Tbilissi ( Géorgie), auteur de "Pour l’humanimalité dans le roman de Romain Gary" ; Ibrahim Tabet, libanais, diplômé d’HEC, licencié en Histoire, auteur de "L’insoutenable légèreté de la condition humaine et de notre civilisation post moderne",
Au total, vingt-huit contributeurs entretenant les lecteurs de sujets aussi multicolores que la société contemporaine confrontée aux menaces sur la paix universelle, aux drames humains, aux luttes des blocs continentaux et aux replis culturels imposés par la force contre le gré de populations avides d’échanges, de mixité et de paix.
Cet édifice éditorial d’une Tour de Babel du XXIè siècle vient d’être récompensé par l’attribution du Prix Monte Carmignano pour l’Europe "Mémoire et Réconciliation". récemment remis entre les mains de Carmen Saggiomo.

Carmen Saggiamo a reçu les félicitations du jury exprimés en ces termes par son président :
"Le jury du Prix Monte Carmignano pour l’Europe "Mémoire et Réconciliation" a décidé à l’unanimité de récompenser Carmen Saggiomo pour l’ouvrage Un coup de dés n. 9 et pour la conception et la codirection décennale avec le Président international de La Renaissance Française M. Denis Fadda.

Ce volume recueille les contributions de la culture française, francophone et maghrébine, constituant le résultat intelligent de la participation de 28 contributeurs, dont des professeurs d’universités italiennes et d’universités étrangères, des journalistes, des écrivains, des ambassadeurs, des présidents des Délégations de La Renaissance Française. Le texte a en outre le mérite d’avoir ouvert un espace pour les jeunes doctorants qui font leurs premiers pas à l’horizon de la recherche.

L’ensemble de la Série des Cahiers - Cahiers de la culture française, francophone et maghrébine - rappelle une expression bien connue de Mallarmé, ayant pour vocation fondamentale d’évoquer les multiples significations cachées dans l’image du coup de dés. Chaque numéro présente en couverture l’œuvre d’un peintre contemporain, inspiré par cette image, dont la direction artistique est confiée à Franco Cipriano.

L’ambition du Carnet, qui a recueilli en dix ans plus de 200 contributions, est de mettre au centre de l’attention les événements qui, culturellement pertinents ou émergents, tournent autour du monde français et francophone : phénomènes linguistiques, anthropologiques, sociaux, littéraires, qui sont-ils liés aux territoires, aux systèmes juridiques, aux politiques, aux Constitutions, dans une perspective comparative et interdisciplinaire.

La rédaction de la revue et son groupe de travail sont reconnus pour le mérite d’une activité rigoureuse et constante, visant à éclairer le paysage culturel italien par la diffusion des études françaises et francophones".

Navigation