PARIS 1er décembre - SIMONETTA GREGGIO reçoit le PRIX LITTERAIRE DE LA RENAISSANCE FRANCAISE

, par  Internet - Site , popularité : 10%
Version imprimable de cet article Version imprimable

Simonetta GREGGIO est la lauréate du prix littéraire de La Renaissance Française pour son roman Black Messie. Le Président international de notre institution lui a remis son prix le 1er décembre, à Saint-Germain-des-près, au restaurant Les Editeurs.

Dès ses origines, La Renaissance Française s’est employée à reconnaître les mérites, à remettre des prix.

Actuellement, suite à des accords avec des universités, elle remet des prix de thèse (c’est le cas, par exemple, à Nancy), des prix de mémoire (c’est le cas, dans le cadre de l’Université internationale de la Francophonie, l’Université Senghor d’Alexandrie). Elle remet aussi un prix dans le cadre de la Fédération Maginot.

Par ailleurs, depuis 2011, un prix "La Renaissance Française" est décerné chaque année par l’Académie des Sciences d’Outre-Mer à un essai "mettant en valeur la langue, la littérature françaises ou la culture francophone en France ou à l’étranger".

D’autre part, depuis 2014, notre institution remet chaque année, à un écrivain, la médaille d’or de La Renaissance Française pour l’ensemble de son oeuvre. Ainsi, ont été reconnus : Boualem Sansal, écrivain algérien, en 2014, Kenneth White, écrivain britannique, en 2015 et Jacques De Decker, écrivain, dramaturge belge en 2016. Très bientôt, sera connu le nom de l’écrivain dont l’oeuvre sera couronnée en 2017.

Étonnamment, La Renaissance Française ne disposait pas d’un prix littéraire qui reconnaisse un roman, des nouvelles, un texte poétique ou un récit. Il a été créé à l’occasion de son centenaire, en 2015, et récompense un ouvrage écrit en français par un auteur dont la langue française n’est pas la langue maternelle.

Il a été décerné le 21 novembre et, le 1er décembre, a été remis pour la première fois.

Simonetta GREGGIO en est donc la première bénéficiaire, ce qui signifie qu’elle entre dans l’histoire de notre institution !

Les livres en compétition étaient nombreux et la lutte fut âpre, ce qui a signifié un important travail pour la Commission des prix, présidée par René Le Bars, et le jury.

Simonetta GREGGIO est Italienne, née à Padoue ; elle a choisi la langue française pour construire son oeuvre ; une oeuvre romanesque importante avec pas moins d’une dizaine de titres en livre de poche.

Des romans - des nouvelles aussi - qui sont souvent une réflexion très profonde et sans concessions sur l’Italie des années 50 à aujourd’hui et qui supposent, en général, de très longues recherches préliminaires.

L’ouvrage couronné est d’un genre différent - encore que les préoccupations de l’auteur demeurent les mêmes : dépeindre certaines réalités de l’Italie contemporaine. C’est un thriller, un roman noir. Très noir ! Le pire est qu’il part de faits réels.

Il y a beaucoup de sang, un langage cru, une construction fort intéressante, un style très agréable. Il tient le lecteur en haleine. Un livre vraiment réussi.

Nos plus sincères félicitations à la lauréate