SERBIE : l’inlassable combat d’Irina Subotic pour la sauvegarde du patrimoine en première page de "Novi Magazin" La présidente de la délégation de La Renaissance Française en Serbie rencontre un grand écho médiatique pour sauver un patrimoine menacé par l’appétit des spéculateurs fonciers.

, par  Pierre MABIRE (Communication de LRF)
Version imprimable de cet article Version imprimable
JPEG - 52.2 ko

Première page de couverture pour Irina Subotic, présidente de da délégation de La Renaissance Française en Serbie, pour son combat contre la destruction du patrimoine architectural à Belgrade et dans les villes de son pays en proie à la spéculation foncière.

Dans un article publié sur notre site en juillet 2021, Mme Irina Subotic, présidente de la délégation de La Renaissance Française en Serbie, faisait état du danger encouru par le patrimoine architectural à Belgrade, proie de spéculateurs sans scrupules.
Des immeubles anciens, de styles remarquables (art nouveau, art déco, notamment) sont actuellement abattus ou promis à la démolition pour fait place à une architecture contemporaine sans âme et éphémère.
L’article que nous avions publié soulignait : « Livrée aux mains de promoteurs peu sensibles à la question de l’esthétique, de l’art ou du patrimoine, très appuyés dans leurs visions très personnelles de l’urbanisme, Belgrade e est condamnée, semble-t-il, à perdre de façon imminente sa longue bataille pour demeurer elle-même.
En l’absence de lois, de réglementations rigoureuses dans ce domaine ou plutôt au vu du non-respect ou de la malléabilité de celles-ci, on peut détruire sans vergogne ni états d’âmes ce que Belgrade a de plus beau. Au nom d’une vision mercantile et médiocre de la modernité on fait pousser des tours en carton-pâte, là où des artistes talentueux nous ont légué des ensembles urbains de toute beauté qui ne demandaient qu’à être aimés, conservés et préservés.
Belgrade est une fée ignorée, abimée et délaissée ! On y vient, on y revient, on s’y installe pour son charme et son dynamisme irremplaçable, pour ses oasis de verdure enveloppants et doux, empreints de charme et d’histoire, que l’on est justement en train de massacrer ».

Dans son combat pour la défense du patrimoine, Irina Subotic n’est pas seule. Une importante publication « Novi Magazin » dans la livraison du 3 mars 2023, vient de lui donner la parole la présentant en photo dès la première page de couverture.
Le combat pour le patrimoine continue…

LIRE EGALEMENT ICI :
[https://larenaissancefrancaise.org/Serbie-le-patrimoine-architectural-de-Belgrade-en-grand-danger]

Navigation