Académie Française : Maurizio Serra succédait à Simone Veil en janvier 2020 Le haut diplomate italien est à jamais un ambassadeur de la langue française

, par  Rédacteur
Version imprimable de cet article Version imprimable
JPEG - 35.4 ko

Maurizio Serra, l’ambassadeur d’Italie... et de la langue française

Par Vincenza Conte
Pour la première fois depuis sa création en 1635, l’Académie française a accueilli un Italien. Maurizio Enrico Serra, diplomate et écrivain, biographe et professeur, occupe depuis l’année dernière le très prestigieux fauteuil - F13 de Simone Veil, la gardienne de la mémoire des juifs français et l’icône de la lutte pour les droits des femmes, décédée à Paris en juin 2017.
Depuis la date de son élection, le 9 janvier 2020, Serra est l’un des « immortels » de l’Académie française – comme on appelle les académiciens, quarante en tout, en souvenir de la devise « À l’immortalité » qui apparaît sur le sceau remis à l’Académie par son fondateur, le cardinal Richelieu -, et il s’inscrit ainsi dans le sillage d’une tradition mêlée d’histoire et de valeurs, qui veille encore aujourd’hui activement à la préservation de la langue française.
Des personnalités éminentes et un riche curriculum d’expériences culturelles ont favorisé son ascension au premier tour.
Après avoir représenté l’Italie à Berlin et à Moscou durant les années de la guerre froide, Maurizio Serra a dirigé l’Institut Diplomatique du ministère des affaires étrangères et a enseigné l’« Histoire des relations internationales » à la Luiss de Rome et au sein de l’Ecole Supérieure des Etudes Avancées IMT de Lucca.
Il a été Ambassadeur, Délégué Permanent d’Italie au sein de l’UNESCO à Paris et, par la suite, de 2013 à 2018, il a rempli les mêmes fonctions en interagissant avec l’ONU et d’autres importantes organisations internationales à Genève.
Depuis 2008, il est correspondant au sein de l’Académie des sciences morales et politiques. Il est actuellement responsable du développement de la politique culturelle italienne à l’étranger.

Prix du rayonnement de la langue et de la littérature françaises

Serra s’est également distingué en tant qu’intellectuel et écrivain, se consacrant à une activité d’essayiste en italien, français, anglais et allemand. Il s’est occupé de différentes œuvres historiques, dont la nouvelle édition de Au Palais Farnèse . Souvenirs d’une ambassade à Rome, 1938-1940, d’André François-Poncet.
Les nombreux prix qui lui ont été décernés au cours des années méritent également d’être soulignés. En 2008, avec Les Frères séparés : Drieu la Rochelle, Aragon, Malraux face à l’histoire, il reçoit de la part de l’Académie française le Prix du Rayonnement de la langue et de la littérature françaises, reconnaissance emblématique conçue en 1960 et destiné « à des personnalités françaises ou étrangères ayant rendu à la langue et aux lettres des services particuliers  ».
En 2011, il obtient le prestigieux prix Biographie Casanova et Goncourt pour Malaparte : Vies et légendes.

Couronné par la fondation Prince Pierre-de-Monaco

Son attention particulière pour « les écrivains qui parcourent les routes secondaires et le clair-obscur de l’histoire » l’a conduit à donner vie à des biographies qui célèbrent les grands noms du panorama de la littérature italienne : Gabriele D’Annunzio (L’Imaginifico. Vita di Gabriele D’Annunzio) et Italo Svevo (Antivita di Italo Svevo).
Parmi les prix qui lui ont été décernés figure également l’emblématique prix de la Fondation Prince Pierre de Monaco, qui lui a été remis en 2018 pour l’ensemble de ses œuvres. Ces dernières ont également été récompensées en Italie, avec le Prix Acqui Storia 2008 pour Fratelli separati : Drieu-Aragon-Malraux et le Prix Acqui Storia 2013, pour Malaparte. Vite e leggende.
Depuis l’année dernière, à l’Académie française siège un francophile au regard et au cœur italiens.
A Serra, La Renaissance Française-Italie présente ses meilleurs vœux pour un travail fructueux !

Elu au siège de Simone Veil

Maurizio Serra a été en poste à l’ ambassade d‘Italie à Berlin, Moscou et Londres puis il a dirigé l’Institut diplomatique du ministère des Affaires étrangères à Rome. Ambassadeur d’Italie auprès de l’Unesco de 2010 à 2013, il assure les mêmes fonctions auprès de l’ONU et des autres organisations internationales à Genève de 2013 à 2018.
Il est actuellement chargé de mission pour le développement de la politique culturelle de l’Italie à l’étranger. Il est également l’auteur de nombreux essais et articles ainsi que d’une série d’ouvrages de vulgarisation parmi lesquels les biographies des écrivains Curzio Malaparte (prix Goncourt de la biographie 2018), Italo Svevo et Gabriele D’Annunzio qu’il écrit en italien ou directement en français.
Le 23 juin 2008, il est élu correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques au deuxième fauteuil de la section générale en remplacement de Jean-François Gravier.
Le 9 janvier 2020, il est élu à l’Académie française au siège de Simone Veil..

Ses oeuvres et ses prix

  • Le Passager du siècle. Guerres, révolutions, Europes, avec François Fejtö, Paris, Éditions Hachette, 1999, 373 p. (ISBN 2-01-235383-5)
  • Les Frères séparés. Drieu La Rochelle, Aragon, Malraux face à l’histoire , édtions La Table Ronde, 2008, 319 p. (ISBN 978-2-7103-2979-4)
  • Prix du Rayonnement de la langue et de la littérature françaises (Académie française) 2008
  • Marinetti et la révolution futuriste, trad. de Carole Cavallera, Paris, Éditions de L’Herne, coll. « Carnets de l’Herne », 2008, 115 p. (ISBN 978-2-85197-881-3)5
  • Malaparte, vies et légendes, Éditions Grasset et Fasquelle, 2011, 634 p. (ISBN 978-2-246-75281-3)6,7
  • Prix Goncourt de la biographie 2011.
  • Prix Casanova 20118
  • Malaparte, vies et légendes, édition revue et augmentée, Éditions Perrin, coll. « Tempus », 2012, 797 p. (ISBN 978-2-262-03753-6)
  • Italo Svevo ou l’antivie, Éditions Grasset et Fasquelle, 2013, 400 p. (ISBN 978-2-246-78736-5)
  • Une génération perdue. Les Poètes-guerriers dans l’Europe des années 1930, trad. de Carole Cavallera, Éditions du Seuil, 2015, 360 p. (ISBN 978-2-02-117011-5)
  • L’esteta armato. Il Poeta-Condottiero nell’Europa degli anni Trenta, Lavis La Finestra Editrice, 404 p. (ISBN 978-8895925-54-7)
  • D’Annunzio le magnifique, Paris, Éditions Grasset et Fasquelle, 2018, 697 p. (ISBN 978-2-246-80662-2)
  • Prix du livre incorrect
  • Amours diplomatiques, Éditions Grasset et Fasquelle, 2020, 320 p. (ISBN 978-2-246-81801-4)
  • 2018, Prix Prince-Pierre-de-Monaco pour l’ensemble de son œuvre.