Culture ─ Solidarité ─ Francophonie



"Promouvoir la culture, oeuvrer pour la paix, distinguer les mérites"

Vous êtes : > PUBLICATIONS > Articles et chroniques > Enseignement : l’AEFE endeuillée par la disparition de William (...)

Enseignement : l’AEFE endeuillée par la disparition de William Nguyen

L’Agence pour l’Enseignement du Français à l’etranger (AEFE) vient de perdre l’un de ses cadres éminents, terrassé par le COVID 19

JPEG - 45.8 ko

William Nguyen. Copyright : famille Nguyen

Le réseau éducatif francophone vient de perdre l’un ses cadres dirigeants en la personne de William Nguyen, terrassé par le COVID 19 après des semaines d’un combat acharné contre le virus.
Après avoir été secrétaire général des services centraux de l’Agence pour l’Enseignement du français à l’étranger (AEFE), William Nguyen était délégué de la direction depuis 2006, exerçant ses diverses missions dans la zone Asie-Pacifique, puis Europe du Nord-Ouest, centrale, orientale et scandinave.
Chef du service expertise et conseil, depuis 2019 il dirigeait le service appui et développement du réseau. « Cette dernière mission est à l’image de ce que fut sa vie professionnelle : une grande réussite au profit de l’éducation et du rayonnement de notre pays dans le monde », a déclaré Olivier Brochet, directeur général de l’AEFE au lendemain de sa disparition.

Accompagnateur des porteurs de projets

Avant d’être frappé par la maladie virale, M. Nguyen était responsable de la coordination de l’action des services de l’Agence pour l’accompagnement de tout porteur de projet de création d’établissement d’enseignement français dans le monde.
Cet accompagnement portait sur tous les domaines concernés dans le fonctionnement d’un établissement scolaire, qu’il soit immobilier, de sécurité et de sureté, pédagogique, de gestion des ressources humaines, de formation spécifique, de communication ou de procédure administrative.
Au contact direct des porteurs de projet, qu’ils soient privés ou institutionnels, il avait tissé un réseau solide de partenaires afin de déterminer précisément la nature et l’étendue des prestations à proposer et assurait le suivi de la convention de prestation signée avec le porteur de projet. Il était également l’Interlocuteur du poste diplomatique dans l’évaluation de l’opportunité d’accompagnement par l’AEFE.