Essai : "Gaston Miron : le poète et le politique, un amoureux de la langue française" Axel Maugey dessine avec un art précis et une vive sensibilité le territoire de la conscience et de la liberté au cœur duquel la poésie de Gaston Miron a su rassembler les éléments jusque-là épars de l’identité québécoise.

, par  La Renaissance Française
Version imprimable de cet article Version imprimable
JPEG - 11.4 ko

Écrit avec passion et rigueur par un amoureux de la poésie québécoise, cet essai sur Gaston Miron permet de mieux faire découvrir celui qui fut et qui reste dans nos mémoires l’homme rapaillé du Québec, l’un des plus grands poètes de la francophonie mondiale.
Axel Maugey dessine avec un art précis et une vive sensibilité le territoire de la conscience et de la liberté au cœur duquel la poésie de Gaston Miron – au départ l’histoire d’une survie – a su rassembler les éléments jusque-là épars de l’identité québécoise.
Miron, ce n’est rien d’autre que la goutte de sang venue de la France amie (même lointaine), qui s’est incrustée dans la neige du Québec. Elle a fait tache. Elle s’est répandue. Elle rayonne à présent cette goutte de sang, couleur vivace, au cœur de l’envol, de la résistance et de la vie.

  • "Gaston Miron : le poète et le politique, un amoureux de la langue française", par Axel Maugez (éditions Unicité 2021).

Axel Maugez, "l’ambassadeur" de la langue française

JPEG - 42.3 ko

Axel Maugey, universitaire français, spécialiste de la littérature française du vingtième siècle et des littératures francophones, est aussi essayiste, chroniqueur, consultant.
Après un doctorat ès lettres en 1974 à la Sorbonne, il a, entre autres, enseigné à l’Université Mc Gill de Montréal, de 1971 à 2000, à l’École des Hautes études en Sciences sociales à Paris, en 1982, à l’Université Stendhal de Grenoble, en 1989 et à l’Université de Chiba au Japon, entre 1990 et 1995.
Parallèlement, il a été chroniqueur de radio à Canal Académie entre 2006 et 2012, il a collaboré au Figaro comme correspondant particulier pour le Canada, et à un bon nombre de journaux et revues comme Vie des Arts, Revue des Deux Mondes, le Bulletin critique du livre français, la Revue de l’Amopa…
Membre de l’Académie européenne des Sciences, des Arts et des Lettres, depuis 1990, il a été représentant pour l’Europe de l’Institut Newman de 2001 à 2004.
En 2006, il a reçu le Grand Prix de la Francophonie de la Société de Géographie et le Grand Prix de l’Académie française (médaille de vermeil) et a été distingué par plusieurs décorations en France et dans la Francophonie où il participe à de nombreux colloques. Membre, vice-président et président d’honneur d’une quinzaine d’associations, il est aussi conférencier international.
Il a publié entre autres ouvrages :
- Le roman de la francophonie (Montréal, Humanitas ; Paris, Jean Michel Place, 1993),
- Les élites argentines en France (L’harmattan, 1999),
- De la francophonie québécoise à la francophilie internationale (Humanitas, 2001),
- L’avenir du français dans le monde - essais, (Humanitas, 2002),
- Désirs francophones, désirs francophiles, (Paris, Lettres du monde, 2004),
- Le désir de Français dans le monde (Paris, Vaillant, 2009),
- Le Français au cœur du partage. 2000-2012 (Éditions Thierry Sajat, 2012).

  •  

Navigation