LE PRIX LITTERAIRE 2021 DE LA RENAISSANCE FRANCAISE ATTRIBUE A ANNA MOÏ POUR SON ROMAN Douze palais de mémoire Le roman fait alterner les monologues d’un père, Khanh, et de sa fille de six ans, Tiên, en fuite sur un bateau de pêche. Ils quittent, pour rejoindre les États-Unis, un pays qui n’est jamais nommé, le Vietnam sans doute.

, par  La Renaissance Française
Version imprimable de cet article Version imprimable
JPEG - 24.1 ko

Anna Moï, lauréate du Prix Littéraire de La Renaissance Française 2021

Le prix littéraire de La Renaissance Française est attribué chaque année au 15 novembre à l’œuvre écrite en français d’un auteur dont le français n’est pas la langue maternelle.
Le jury du prix vient de choisir la lauréate 2021 en la personne de Anna Moï pour son roman "Douze palais de mémoire" publié chez Gallimard.
Né au Vietnam, Anna MoÏ est l’auteure d’une œuvre abondante dont :"Le pays sans nom, déambulation avec Marguerite Duras" (éditions de l’aube) et "Le venin du papillon" (Gallimard), ouvrages déjà remarqués par le jury. .
Ont déjà reçu ce prix l’Italienne Simonetta Greggio, le Vénézuélien Miguel Bonnefoy, la Vietnamienne Hoa Hong Nguyen, l’Argentin Santiago Amigorena, la Russe Katerina Autey.
Anna Moï recevra son prix à Paris le 9 décembre.

"Douze Palais de mémoire" d’Anna Moï (Gallimard)

JPEG - 73.5 ko

Le roman fait alterner les monologues d’un père, Khanh, et de sa fille de six ans, Tiên, en fuite sur un bateau de pêche. Ils quittent, pour rejoindre les États-Unis, un pays qui n’est jamais nommé, le Vietnam sans doute. Au fil des chapitres, les voix du père et de la fille, mêlant souvenirs et récit de la traversée, reconstituent l’histoire, petite et grande, qui les a menés là. Deux visions et deux modes d’expression se succèdent : ceux de l’adulte, conscient de la gravité des événements qui les chassent de leur pays, et ceux de la fillette, dont la candeur et la drôlerie apportent une note de poésie au drame de leur situation.

Navigation