LIVRE : "Une Histoire de la Russie"

, par  Zoya ARRIGNON-REELEV , popularité : 6%

Jean-Pierre ARRIGNON, professeur honoraire des Universités, docteur Honoris Causa de l’Université de Iaroslavl (Russie), Président de la délégation Nord-Pas de Calais de La Renaissance Française publie cette ouvrage chez "Perrin"/ en vente dans les librairies à partir du 1 octobre.
Site de l’éditeur : https://www.lisez.com/livre-grand-format/une-histoire-de-la-russie/9782262051624
Présentation de l’auteur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Arrignon

JPEG - 102.3 ko

Le Figaro Histoire (octobre-novembre 2020) :
" La Russie aujourd’hui a retrouvé son nom, et ce faisant, doit assumer un lourd héritage qui la fragilise autant qu’il la renforce", écrit Jean-Pierre ARRIGNON en exergue de cette belle synthèse, éclairante et stimulante. Eclairante car l’auteur montre l’importance de l’empreinte laissée par l’Empire byzantin, lorsque les Slaves n’étaient pas encore installés sur ce vaste territoire, puis lorsqu’ils prirent Kiev pour capitale. Il étudie la notion de pouvoir sous les règnes d’Ivan IV le Terrible, le premier des "tsars", ayant repris la titulature impériale vacante depuis 1453, puis des Romanov qui imposent l’image d’une Russie conquérante. L’analyse est vigoureuse, appuyée sur des sources diverses que l’historien, sans aucun doute le meilleure spécialiste russophone, a longuement fréquentées. Il souligne que la Russie est la fille aînée de Constantinople et que l’ancrage byzantin éclaire jusqu’à l’époque contemporaine. Les huit derniers chapitres sont consacrés à l’URSS, de la révolution de 1917 aux dernières années, entre 1985 et 1999. L’ouvrage est aussi stimulant puisqu’il montre que les difficultés matérielles à la chute de l’URSS ont pu être surmontées grâce à l’héritage culturel très ancien que le communisme n’a pas fait disparaître. Un livre majeur. "

La quatrième de couverture :
On connaît la sentence de Churchill : « La Russie est un rébus enveloppé de mystère au sein d’une énigme. » Son histoire résulte d’une longue construction de plus d’un millénaire, élaborée sous deux dynasties, celles des Riourikides et des Romanov, avant un XXe siècle placé sous l’égide de la « grande révolution d’Octobre ». Cette dernière va générer un projet sociétal, à l’échelle mondiale, prétendant construire une société plus juste, socialiste, et capable de rivaliser avec le monde capitaliste occidental. Jean-Pierre Arrignon, étudiant aussi bien les événements politiques, économiques, militaires, artistiques et culturels qu’architecturaux, décrit avec passion les spécificités de l’édification de ce pays-continent qui, à travers les siècles, a traversé les pires épreuves et a toujours su se reconstruire. Considérant la Russie comme la fille aînée de Constantinople, il rend toute sa place à une dynamique culturelle fondatrice d’une civilisation dont l’Église orthodoxe est l’un des piliers – et la langue russe le cicérone. À travers cette vaste fresque, il s’attache à ce que l’on comprenne la Russie avant de la juger – elle qui reste en effet mal connue et souvent critiquée. À ce que l’on apprenne, aussi, à apprécier ses inépuisables richesses.
Une somme brillante et enlevée, qui fera date.

Russia Beyond : https://fr.rbth.com/histoire/85427-une-histoire-de-la-russie-jean-pierre-arrignon-interview
France Culture : https://www.franceculture.fr/emissions/le-cours-de-lhistoire/histoire-de-la-russie-secrete-14-lover-russian-queen-ra-ra-raspoutine-et-les-mystiques-russes
"Les Racines du présent" RCF radio : https://rcf.fr/culture/histoire/la-russie-est-elle-toujours-tsariste